Macron, Le Point sans la rose

macron-futurapolis

On a beaucoup parlé de la « voiture autonome » à Futurapolis, le forum de l’innovation organisé depuis un quinquennat déjà à Toulouse par l’hebdomadaire Le Point. Un mini-bus électrique sans conducteur était même en démonstration durant ces deux journées, allant et venant sans relâche devant le Quai des Savoirs, le nouveau temple laïque de la culture scientifique et technique de la ville rose. Mais c’est un « OVNI » politique qui fut la véritable attraction de cette nouvelle édition. Alors que Le Point avait inauguré Futurapolis en invitant tous les candidats à l’élection présidentielle de 2012 à la Halle aux Grains, un seul politique a eu la possibilité de disserter sur l’avenir et le progrès cette année. « Nous vivons une révolution aussi importante que lors de l’invention de l’imprimerie ou de la découverte de l’Amérique », assure Emmanuel Macron dans un amphi de l’ancienne faculté de médecine bourré à craquer.

Interdit de Futurapolis par Manuel Valls

L’ancien ministre de l’Economie n’est officiellement pas (encore ?) candidat, mais il a eu droit à une nuée de photographes et de caméras pour immortaliser son court trajet à bord de la navette EasyMile, ou lorsqu’il a testé l’un des nombreux casques de réalité virtuelle en démonstration dans le grand hall du Quai des Savoirs. Etienne Gernelle, qui a succédé à Franz-Olivier Giesbert à la tête du Point, se défend pourtant de tout favoritisme. « Nous l’avions invité l’an dernier en tant que ministre, mais le secrétariat général de Matignon s’était opposé à sa venue » explique le directeur du Point. Selon le journaliste, les juristes de Manuel Valls redoutaient en 2015 que la visite de Macron à Toulouse ne soit imputée aux comptes de campagne de Carole Delga, ancienne ministre alors en campagne pour la présidence de région. Désormais élue, la nouvelle patronne de l’Occitanie n’a pas souhaité renouveler le partenariat financier de la région avec Futurapolis. C’est donc le maire socialiste dissident de Montpellier qui l’a remplacé au pied-levé. Proche de Manuel Valls, Philippe Saurel ne cache pas qu’il n’est pas spécialement fan de Macron. Il n’hésite pas à répéter à qui veut l’entendre qu’à tout prendre, il préférerait encore apporter son suffrage à Mélenchon.

Pierre Cohen n’est pas davantage disposé à prendre le bus Macron « en marche ». Cela n’a pas empêché l’ancien maire (PS) de Toulouse, initiateur du Quai des Savoirs, d’assister au « show » de l’ex-ministre de Berçy. Au premier rang, à gauche, et en silence. Dans l’assistance, personne n’a eu le mauvais goût d’accuser Emmanuel Macron d’avoir « privatisé  » l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Futurapolis n’est pas franchement le lieu des petites disputes politiques. Le non-candidat a ainsi pu dérouler sans réelle opposition sa vision d’un « changement » qu’il présente comme inéluctable. « Si le débat, c’est la semaine de 35 ou 39 heures ou la retraite à 60 ou 62 ans, on est foutu », assène l’ancien banquier d’affaire. Il ne se réclame ni de la droite, ni de la gauche, mais entend incarner « le progrès » face aux « conservatismes ». Pile-poil la ligne éditoriale de l’hebdomadaire. Macron, c’est Le Point sans la rose !

Edgar Morin, malade non-imaginaire

La seule voix qui aurait pu apporter la contradiction à la très lisse rhétorique d’Emmanuel Macron a déclaré forfait à la dernière minute. Edgar Morin, 94 ans, était l’autre invité-vedette de Futurapolis. Le penseur, malade, a finalement renoncé à venir à Toulouse pour clore la première journée. Mais il a profité d’une interview confiée à la Tribune pour envoyer un coup de griffe à « la tyrannie du profit » incarnée à ses yeux par les économistes en général, et à l’ex-ministre en particulier. « Je peux vous dire que la maladie d’Edgar n’était pas diplomatique », assure Etienne Gernelle. Le directeur du Point confie au passage son souhait pour 2017 : inviter le nouveau président de la République, « quel qu’il soit », à Futurapolis.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s